Le droit au service de l’innovation: la Legal Tech devient la 12ème famille de la French Tech

GenFT_banniere_Twitter

Extrait de ma contribution à l’ouvrage collectif Génération French Tech #genFrenchTech   édité par SNCF Développement qui consacrait la Legal tech et la Privacy Tech comme 12ème famille de la French Tech: voir l’ouvrage 

2014 marquait en France l’ouverture des données publiques juridiques et le lancement du mouvement « Open Law ».

Avec le développement de l’intelligence artificielle juridique et l’automatisation de certaines tâches de conception et d’exécution des contrats, la legaltech réinvente globalement la place du droit dans notre environnement numérique.

Combinée à l’accélération rapide des technologies appliquées au droit et à la justice, nous assistons depuis 2 ans à l’émergence d’un écosystème ad hoc : entre 2014 et 2016, nous sommes passés de 5 à près de 70 startups dans le domaine du droit et de la justice. Mais ce n’est qu’un début sur un marché du droit qui pèse en France environ 24 milliards d’euros et 243 000 emplois directs.

Une chance pour les startups françaises, l’intelligence artificielle juridique américaine, développée dès les années 2000 pour un marché estimé à 400 millions de dollars, n’est pas transposable en l’état.

Il nous faut donc éduquer de nouveaux robots aux spécificités de notre droit écrit, avec toutes les limites natives induites par la règle dominante de notre système juridique qui repose sur la codification et l’interprétation par l’intelligence humaine de la règle générale.

L’ordonnance Macron sur l’interprofessionnalité d’août 2016 a permis aux avocats l’exercice à titre accessoire d’une activité commerciale. Cette possibilité ouverte permet aux membres de la profession de s’associer avec les innovateurs de la French Tech pour créer des END (Entreprises Numériques du Droit) et codévelopper des solutions de legaltech innovantes et user friendly.

Seraphin.legal, une Entreprise Numérique du Droit co-fondée par des professionnels du droit et du numérique.

Seraphin.legal, une Entreprise Numérique du Droit co-fondée par des professionnels du droit et du numérique.

La codification des processus juridiques portée par l’écosystème de la legaltech marque l’avènement d’un cycle d’innovation au service du développement numérique, tout en favorisant l’émergence d’un nouveau marché pour les acteurs du monde juridique.

Compte tenu de sa transversalité, l’excellence française dans ce secteur pourrait rapidement profiter à l’ensemble des acteurs économiques de la French Tech.

Ce contenu a été publié dans Actualités, Legal Tech. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.